International
URL courte
3124
S'abonner

Les ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne se sont entendus sur la nécessité de reporter le Brexit pour éviter une sortie sans accord, a annoncé à Sputnik une source au sein de l’UE. Or, la durée du report reste à déterminer.

Les 27 États européens ont soutenu le principe d'un report du divorce britannique d’avec l’UE au-delà du 31 octobre, a appris Sputnik, après une réunion des ambassadeurs à Bruxelles. C’est ce qu’a recommandé le président du Conseil européen, Donald Tusk, à l’issue du vote du parlement britannique, mardi 22 octobre.

«La durée du report fait toujours l’objet des discussions», a précisé la source.

La veille, les députés britanniques ont soutenu l'accord sur le Brexit décroché par Boris Johnson, mais ont rejeté l’examen accéléré du texte souhaité par le Premier ministre, ce qui compromet les chances d'une sortie de l'Union européenne avec accord le 31 octobre. La loi devait être examinée et approuvée en trois jours. Le calendrier a été refusé par 322 votes contre 308.

Boris Johnson a immédiatement annoncé qu'il suspendait l'examen de l'accord par le Parlement jusqu'à ce que l'Union européenne prenne une décision sur un report de la date du divorce.

En réaction, Amélie de Montchalin, la secrétaire d'État française aux Affaires européennes, a annoncé que la France était prête à un report «technique» de la procédure de la sortie de l’UE de «quelques jours».

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
sortie de l'UE, report, Union européenne (UE), Brexit
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook