Ecoutez Radio Sputnik
    Un bombardier stratégique supersonique russe Tu-160

    Deux des plus gros bombardiers nucléaires supersoniques russes arrivent en Afrique du Sud – vidéo

    © Sputnik . Evguéni Odinokov
    International
    URL courte
    121049
    S'abonner

    Deux bombardiers lance-missiles stratégiques russes Tupolev Tu-160 sont arrivés pour la première fois en Afrique du Sud après avoir parcouru plus de 11.000 km en 13 heures. Ils ont été accueillis par des membres du commandement des Forces armées sud-africaines.

    Plusieurs avions des Forces aérospatiales russes, dont deux bombardiers stratégiques supersoniques Tupolev Tu-160, ont atterri pour la première fois sur une base aérienne d’Afrique du Sud où les équipages ont été présentés au commandement des Forces armées sud-africaines, a annoncé jeudi 24 octobre le ministère russe de la Défense.

    «Nous avons survolé les mers Caspienne et d’Arabie et l’océan [Indien, ndlr.]. Des avions sud-africains nous ont escortés à l’arrivée. C’était très agréable et nous avons été contents de les voir», a déclaré le colonel Alexandre Khabarov, commandant adjoint de la division d’Aviation à long rayon d’action russe.

    Pour arriver à la base aérienne de Waterkloof, près de Pretoria, les avions russes ont parcouru plus de 11.000 kilomètres en plus de 13 heures et ont été ravitaillés en vol.

    La présentation au commandement sud-africain s’est déroulée en présence du chef d’état-major général Vusumuzi Masondo, du commandant de l’armée de terre Lindile Yam et du chef de la Marine de guerre, Samuel Hlongwane.

    «C’est un plaisir pour nous, pour l’Armée de l’air sud-africaine, d’accueillir les [avions, ndlr] de l’Armée de l’air russe. Bien sûr, nous avons pris des mesures en ce qui concerne la longueur de la piste de la base aérienne de Waterkloof pour nous assurer que les Tu-160 puissent atterrir», a indiqué le chef adjoint de l'Armée de l'air d'Afrique du Sud, Mzayifani Innocent Buthelezi.

    Selon le ministère russe de la Défense, le vol des Tu-160 s’est déroulé en stricte conformité avec les normes internationales d’utilisation de l’espace aérien.

    «Pour nous, ce sont des vols de routine. Nous volons sur de grandes distances depuis longtemps et avons déjà visité de nombreux pays dans le Sud. C’est une nouvelle étape de la formation des pilotes et de consolidation des relations amicales avec nos partenaires», a noté Sergueï Kobylach, commandant de l’Aviation à long rayon d’action des Forces aérospatiales russes.

    En décembre 2018, deux Tu-160, un An-124 et un Il-62 s’étaient rendus au Venezuela à l’invitation des dirigeants du pays.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    base aérienne de Waterkloof, Sergueï Kobylach, aviation à long rayon d'action, Russie, Afrique du Sud, Tu-160
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik