International
URL courte
Par
202340
S'abonner

«Un Avertissement»: ce livre, à paraître le 19 novembre, pourrait faire l’effet d’une bombe. Sous couvert d’anonymat, un haut responsable de l’administration Trump y détaille, preuves à l’appui, quels sont les excès du pensionnaire de la Maison-Blanche et comment s’organise de l’intérieur la résistance à ses décisions.

Ça risque d’être bien plus qu’«Un Avertissement» pour Donald Trump. Le livre, à paraître le 19 novembre aux États-Unis («A Warning»), détaille, anonymement, comment un haut responsable de l’administration Trump a voulu nuire à la présidence de ce dernier.

Il promet déjà d’être un astéroïde dans la mare politique américaine. En 2018 déjà, cette même source avait, expliqué dans une tribune anonyme publiée par le New York Times, comment elle et d’autres hauts responsables de la Maison-Blanche, œuvraient quotidiennement pour contrecarrer «les pires inclinations» du Président Trump. Cette fois-ci, il va plus loin et compte publier des notes classées «confidentiel» et des conversations privées de Donald Trump.

«Dans ces pages, vous ne lirez pas que mes mots. Vous entendrez aussi beaucoup ceux de Donald Trump lui-même, car il n’y a pas de meilleur témoin de son caractère que ses propres mots et pas de meilleure preuve du danger qu’il représente que sa propre conduite» indique le quatrième de couverture déjà publié.

Preuves à l’appui, la source anonyme promet des révélations-chocs, qui risquent de monopoliser l’espace médiatique pendant un long moment. Le livre, qui est monté numéro 1 des précommandes sur Amazon dans les 24 h après l’annonce de sa sortie, suscite de nombreuses controverses, comme l’explique sur Twitter Corentin Sellin, historien spécialiste des États-Unis:

«Que dirait-on ici si, dans deux ans, Sanders ou Warren élu. e président. e, on apprenait que des conseillers ou ministres anonymes restaient auprès d’eux pour les “empêcher” de mettre en place une assurance maladie publique parce que trop radicale à gauche?»

​Trump est déjà empêtré dans plusieurs affaires et fait face à des adversaires qui veulent sa peau: une procédure de destitution a été engagée à son encontre par l’opposition, il est soupçonné d’avoir fait pression sur l’Ukraine à des fins politiques, il est aussi durement mis en cause par les diplomates néoconservateurs pour son désengagement au Moyen-Orient…

Donald Trump accuse régulièrement ses adversaires d’utiliser des «affaires» pour obscurcir le bilan d’une présidence qu’il décrit comme «historique», avec notamment des résultats économiques très positifs. Néanmoins, la publication de ces pages s’annonce pour le moins explosive et risque d’être un caillou de plus dans la chaussure du Président des États-Unis à l’approche du scrutin présidentiel de 2020.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
Tags:
scandale, Maison blanche, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook