International
URL courte
155125
S'abonner

Des dizaines de soldats américains, ainsi que du matériel militaire, ont regagné le nord-est syrien en provenance de l’Irak, d’après la télévision syrienne.

Un convoi militaire américain a quitté l'Irak pour revenir dans le gouvernorat syrien de Hassaké, dans le nord-est du pays, a rapporté samedi 26 octobre la télévision syrienne.

«Il est composé de dizaines de soldats et de matériel militaire. Le convoi est escorté par des hélicoptères américains», a indiqué Syria TV.

Selon la chaîne, les militaires ont emprunté «le point de passage illégal d'Al Waleed». Situé à la frontière irako-syrienne, il est connu en Syrie sous le nom d'Al Tanf.

Le pétrole de l’est syrien

Les États-Unis ont annoncé jeudi 24 octobre l'envoi de renforts militaires sur la rive orientale de l'Euphrate, où se trouvent les principaux gisements. Une présence destinée, selon le Pentagone, à «interdire l’accès aux revenus pétroliers à Daech*».

Pour sa part, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a accusé les États-Unis d’organiser la contrebande du pétrole syrien sous la protection de leurs militaires.

Les États-Unis ont actuellement 5.200 militaires en Irak, déployés dans le cadre de la coalition internationale antidjihadiste dirigée par Washington. Après le début de l’offensive turque dans le nord de la Syrie, le Pentagone a annoncé que les forces américaines qui se retiraient de Syrie seraient «temporairement» positionnées en Irak avant de rentrer aux États-Unis.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Un incendie «d'une rare intensité» dans un immeuble de Vincennes, deux morts – images
Le Secret Service en dit plus sur le tireur qui a provoqué l’évacuation de Donald Trump
Tags:
convoi, États-Unis, Irak, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook