International
URL courte
7434
S'abonner

La Turquie s’oppose à la proposition allemande de créer une zone de sécurité internationale dans le nord-est syrien, jugeant que ce projet n’est «pas réaliste».

Ankara a rejeté le plan allemand visant à créer une zone de sécurité sous contrôle international dans le nord-est de la Syrie, a annoncé samedi 26 octobre le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu.

«La Turquie considère que la proposition allemande de zone internationale de sécurité en Syrie n’est pas réaliste», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue allemand, Heiko Maas, en visite à Ankara.

La Turquie a lancé le 9 octobre une offensive à l'est de l'Euphrate pour en chasser les milices kurdes syriennes des Unités de protection du peuple (YPG), qu'elle considère comme une organisation terroriste étroitement liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Le 22 octobre, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont signé à Sotchi un mémorandum qui prévoit le déploiement de la police militaire russe et des gardes-frontières syriens dans le nord de la Syrie. Cet accord a mis fin à l’offensive turque.

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Possible deuxième vague de Covid-19: «Il faut cesser d’accuser la population»
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Tags:
zone de sécurité, Allemagne, Syrie, Ankara, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook