International
URL courte
4431
S'abonner

La façon dont les États-Unis et les pays européens mènent leur lutte contre le terrorisme témoigne de leur manque de volonté politique, a indiqué Faisal Mekdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères.

S’exprimant lors du 18e sommet du Mouvement des pays non alignés (MPNA), qui se déroule à Bakou, en Azerbaïdjan, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Mekdad a déploré le fait que les États-Unis et les pays européens ne font pas d’efforts pour combattre le terrorisme.

«Les États-Unis et l'Europe ignorent la lutte contre le terrorisme et sont sélectifs dans cette lutte, ce qui révèle finalement un manque de volonté politique», a-t-il déclaré.

Dans le même temps, il a souligné que le combat contre le terrorisme ne devait pas être utilisé comme un prétexte pour intervenir dans les affaires des pays étrangers.

«Le mécanisme d'Astana s'est révélé efficace et utile. La solution à la crise syrienne devrait être fondée sur un dialogue, sans intervention étrangères, afin d'atteindre l'objectif ultime: le maintien de l'unité et de l'intégrité territoriale de la Syrie», a ajouté le vice-ministre.

Le Mouvement des non alignés

Fondé en 1961, le Mouvement des non alignés est une organisation internationale qui réunit 120 pays du monde sur les principes de non adhésion aux différents blocs militaires. 17 États et 10 organisations internationales ont le statut d'observateur.

Le sommet actuel s'est ouvert vendredi dans la capitale de l’Azerbaïdjan. Selon le ministère des Affaires étrangères de la République, l’évènement a réunis les délégations de 158 pays et organisations internationales. Une soixantaine de pays sont représentés au niveau des chefs d’État et de gouvernement.

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
La Russie et la Turquie confirment un objectif commun à Idlib
Elon Musk estime que le F-35 «n’aurait aucune chance» contre ce rival
Tags:
Faisal Mekdad, Damas, lutte antiterroriste, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook