International
URL courte
Opération turque Source de paix dans le nord-est de la Syrie (135)
6533
S'abonner

Au moins six localités syriennes situées dans le nord-ouest du gouvernorat d’Hassaké et frontalières avec la Turquie sont pilonnées par l’artillerie de ce pays, rapporte l’agence de presse Sana.

L’artillerie turque a ciblé des localités frontalières se trouvant dans le nord-ouest du gouvernorat d’Hassaké, selon l’agence de presse officielle syrienne Sana. D’après ses informations, il s’agit notamment de six villages.

Quelques obus sont tombés dans le quartier d’Al-Hamdaniya, aux alentours de la ville syrienne de Ras Al-Aïn, située à la frontière avec la Turquie. Aucune information sur des blessés parmi les civils n’a été rendue publique à l’heure actuelle.

Toujours d’après l’agence, des affrontements acharnés ont éclaté entre les troupes turques et l’opposition syrienne armée, d’un côté, et les unités des milices kurdes de l’autre, entre deux localités près de la frontière.

L’opération Source de paix

Le 9 octobre, Ankara a commencé son opération militaire Source de paix dans le nord de la Syrie pour éloigner les forces kurdes de la frontière turque et d'y créer une zone tampon de 30 km. De nombreux pays et organisations ont condamné cette offensive que les autorités syriennes considèrent comme une agression.

Le 17 octobre, la Turquie et les États-Unis sont parvenus à un accord sur l'instauration d'un cessez-le-feu de 120 heures dans le nord-est de la Syrie afin de permettre le retrait des combattants Kurdes de la zone tampon.

Dossier:
Opération turque Source de paix dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
pilonnage, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook