International
URL courte
5321
S'abonner

Les forces russes se sont engagées à faciliter le retrait des milices kurdes du nord de la Syrie dans le cadre d'un accord russo-turc, selon le Centre russe pour la réconciliation en Syrie.

La police militaire russe est en train d’aider au retrait des milices kurdes et de leur armement d'une bande de 30 kilomètres de profondeur le long de la frontière avec la Turquie, dans le nord-est de la Syrie, a déclaré le général de brigade Sergueï Romanenko qui dirige le Centre russe pour la réconciliation en Syrie.

Il a précisé que les forces russes agissaient en dehors du territoire visé par l’offensive turque en Syrie. Elles continueront à assister les Kurdes jusqu’à 18h mardi 29 octobre.

«Une patrouille conjointe russo-turque va commencer à couvrir une zone allant jusqu’à 10 kilomètres de profondeur de la frontière, à l’ouest et à l’est du secteur de l’opération […] à l’exception de la ville d’al-Qamichli», a-t-il ajouté.

Toutes les unités kurdes devront quitter Minbej et Tall Rifaat.

«La réalisation des mesures en question contribuera à stabiliser la situation dans la zone frontalière syro-turque», a résumé le militaire.

La police militaire russe agit dans le nord de la Syrie en vertu d’un accord conclu à Sotchi entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan. Le document a été signé le 22 octobre sur fond d’escalade dans le nord de la Syrie après le début de l’offensive turque contre les milices kurdes.

Lire aussi:

Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Un homme tabassé après avoir chassé des manifestants avec une machette aux USA – vidéo choc
Trois faux policiers interpellés à Paris en pleine arrestation raciste censée discréditer la police
Tags:
police militaire, Russie, Kurdes, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook