Ecoutez Radio Sputnik
    Abou Bakr al-Baghdadi

    «Un érudit religieux et austère», le titre du Washington Post sur al-Baghdadi fait polémique

    © REUTERS / Islamic State Group/Al Furqan Media Network
    International
    URL courte
    12612
    S'abonner

    Le Washington Post a provoqué un tollé en définissant dans sa publication le chef de Daech*, Abou Bakr al-Baghdadi, d’«érudit religieux et austère». Les réactions de plusieurs personnalités ne se sont pas fait attendre. Depuis, l’article a été repris.

    Un «érudit religieux et austère» (austere religious scholar, en anglais), c’est par ces mots que le Washington Post a défini le chef de Daech*, l’un des terroristes les plus recherchés dans le monde, dans le titre de l’article paru le lendemain de sa mort. Plus loin dans le texte, l’auteur de la publication définit al-Baghdadi comme un «érudit austère religieux avec des lunettes à monture métallique, dont on ignore l’aptitude pour se battre et tuer».

    À ce propos, le républicain Steve Scalise, whip de la minorité à la Chambre des représentants, a tweeté: «Tous les jours, le Washington Post utilise des mots plus durs à l’encontre de Donald Trump que ceux utilisés pour écrire sur l’un des terroristes les plus néfastes du monde. Pourtant, nous devrions les prendre au pied de la lettre. Réfléchissons-y».

    Donald Trump Jr., le fils aîné du Président américain, y a aussi été de son commentaire: «Ennemi du peuple??? Avec des titres comme celui-ci et le fait que le Washington Post et d’autres médias mainstream aient des critiques plus dures envers le Président des États-Unis que pour le chef de Daech*, un violeur et tueur en série notoire, vous devriez vraiment commencer à vous interroger!!!».

    «Le Washington Post doit changer ce titre. Baghdadi n’était pas un érudit austère et religieux. C’était un maniaque génocidaire», a écrit Ryan Goodman, ancien conseiller spécial du département américain de la Défense.

    «Le Washington Post doit publier des excuses en première page pour leur soutien au leader terroriste Abou Bakr al-Baghdadi!», s’insurge Mike Cernovich, auteur, réalisateur et journaliste.

    Suite à de nombreuses réactions, le journal a rapidement repris son titre, qui affiche désormais «Abou Bakr al-Baghdadi, leader extrémiste de Daech*, meurt à 48 ans», et a modifié les passages de son texte qui faisaient polémique, mais les captures d’écran de la version originale sont encore largement partagées sur les réseaux sociaux.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    polémique, titre, Washington Post, Abou Bakr al-Baghdadi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik