International
URL courte
Crise sociale au Chili (10)
0 70
S'abonner

Santiago ayant annoncé l’annulation du sommet de l’APEC et de la conférence sur le climat, COP 25, qu’il devait organiser dans les prochains mois, l’APEC a publié un communiqué où elle «soutient la décision du Chili» et déclare que «le prochain sommet de l'APEC en 2020» aura lieu en Malaisie.

Le secrétariat de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) a soutenu la décision du Chili d’annuler la tenue du sommet de l’organisation et a annoncé que la prochaine rencontre aurait lieu, comme prévu, en 2020 en Malaisie, indique une déclaration que Sputnik a eu l’occasion de consulter.

«La sécurité du peuple chilien et des économies participantes est la grande priorité de l’APEC. Cela étant, le secrétariat de l’APEC soutient la décision du Chili de reporter l’organisation de la semaine des dirigeants économiques de l’APEC», indique le communiqué.

Le secrétariat a remercié le Chili pour ses efforts entrepris durant l’année, notamment son attention soutenue pour la présence des femmes et des PME dans l’économie.

«Tous les membres de l’APEC continueront de travailler sur cet ordre du jour important afin de se convaincre que toutes les communautés de la région Asie-Pacifique profitent de la croissance économique et de l’intégration», note encore le communiqué.

«La Malaisie accueillera le prochain sommet de l'APEC en 2020», a fait savoir le forum dans un communiqué.

Ainsi, aucun sommet ne sera vraisemblablement organisé cette année.

La crise au Chili

Le Président chilien Sebastian Pinera, cité par la télévision locale, a annoncé ce mercredi 30 octobre que le sommet de l’APEC et la conférence sur le climat, COP 25, qui devaient se tenir dans le pays en novembre et décembre respectivement, n’auraient pas lieu.

La situation dans le pays s’est enflammée à la mi-octobre à la suite de la décision des autorités d’augmenter le prix du ticket de métro. Les manifestations, pacifiques dans un premier temps, ont commencé à se muer quelques jours plus tard en affrontements avec les forces de l’ordre.

Le gouvernement a alors promis de fournir 1,2 milliard de dollars, mais ces mesures ont été jugées insuffisantes par certains manifestants interrogés par Sputnik.

Dossier:
Crise sociale au Chili (10)

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
émeutes, gouvernement, crise, Asie-Pacifique, Sputnik, économie, PME, sommet, Malaisie, croissance économique, forces de l'ordre, manifestation, annulation, Sebastian Pinera, Santiago du Chili, COP 25, Chili, APEC
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook