Ecoutez Radio Sputnik
    Près de la frontière syro-turque

    Ankara négocie avec Moscou le sort de 18 militaires syriens capturés

    © AP Photo / Lefteris Pitarakis
    International
    URL courte
    5824
    S'abonner

    Des négociations sont en cours entre la Turquie et la Russie concernant le transfert de 18 militaires syriens capturés par Ankara, selon le ministre turc de la Défense Hulusi Akar.

    Le ministre turc de la Défense a déclaré qu’Ankara menait des négociations avec Moscou sur le transfert de militaires syriens capturés précédemment, a annoncé la chaîne de télévision TRT.

    18 Syriens faits prisonniers

    La Turquie a capturé 18 militaires syriens lors d’une patrouille dans la région de Ras al-Aïn dans le nord-est de la Syrie.
    Les faits ont été annoncés le 29 octobre. Le même jour, le ministère turc de la Défense a annoncé que des concertations avaient été entamées à ce propos avec la partie russe.

    Opération turque dans le nord de la Syrie

    La situation dans le nord de la Syrie s’est exacerbée suite au début de l’opération militaire turque Source de paix lancée le 9 octobre en Syrie et ciblant les Unités de protection du peuple (YPG), organisation considérée comme terroriste par Ankara. L’opération s’est achevée le 22 octobre.

    Le 23 octobre, la police militaire russe avait commencé à patrouiller la frontière séparant la Turquie et la Syrie conformément aux dispositions du mémorandum signé par Moscou et Ankara.

    Aux termes de ce même accord, les combattants des Unités de protection du peuple (YPG) kurdes devaient se retirer de leurs positions frontalières de la Turquie avant mardi 29 octobre.

    Retrait des milices kurdes terminé

    La Turquie compte mettre en place une «zone de sécurité» d'une trentaine de kilomètres de profondeur le long de sa frontière pour séparer celle-ci des YPG, considérées par Ankara comme une organisation terroriste.

    Le 29 octobre, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait annoncé que le retrait des miliciens kurdes était terminé. Pour sa part, M.Erdogan a affirmé que la Turquie pourrait vérifier la réalité de ce retrait après le lancement des patrouilles militaires conjointes avec les Russes.

    Tags:
    négociations, Hulusi Akar, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik