International
URL courte
3224
S'abonner

Dans le contexte des mobilisations sociales qui secouent le pays depuis début octobre, le Premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi, a accepté de présenter sa démission à condition qu'un remplaçant lui soit trouvé, a annoncé le chef d’État.

Deux jours après l'annonce du départ du Premier ministre libanais Saad Hariri, le chef du gouvernement irakien, Adel Abdel-Mehdi, a accepté de présenter sa démission, a annoncé le Président Barham Salih, s'adressant à la Nation.

«Le Premier ministre s’est dit prêt à présenter sa démission, à condition que les blocs politiques s’accordent sur une candidature de remplacement, pour qu’il n’y ait pas de vide constitutionnel dans le pays», a souligné le chef de l’État.

En outre, le Président Salih a promis d'organiser des élections anticipées, après le vote d'une nouvelle loi électorale qui sera soumise au Parlement «la semaine prochaine».

Mobilisations en Irak et au Liban

Le mouvement de contestation se poursuit en Irak depuis le 1er octobre, accompagné de violences meurtrières. Selon un bilan officiel, 240 personnes ont été tuées et plus de 8.000 blessées depuis le début des manifestations. En une semaine, au moins 100 personnes ont été tuées et 5.500 blessées, a indiqué mercredi la Commission gouvernementale des droits de l'Homme.

Au Liban, la mobilisation populaire a débuté le 17 octobre après l'annonce par le gouvernement d'une taxe sur les appels effectués via les applications de messagerie Internet, dans un contexte de crise économique. Les manifestations se poursuivent dans le pays, les participants réclamant un changement complet de la classe politique et ont eu pour résultat le départ du Premier ministre libanais, Saad Hariri.

Lire aussi:

Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Voici la température qui tue le coronavirus
Tags:
manifestation, vote anticipé, Saad Hariri, Liban, démission, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook