International
URL courte
5738
S'abonner

Des soldats de l’armée des États-Unis sont revenus en Syrie, depuis l’Irak voisin, pour mener des patrouilles avec les combattants kurdes des FDS, relate un correspondant de Sputnik.

Une partie du contingent militaire américain qui avait quitté la Syrie y est revenue afin de mener des patrouilles conjointes avec les Forces démocratiques syriennes (FDS), rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

Un convoi de 20 véhicules blindés est arrivé dans la zone de Sirrin, au sud de Kobané, depuis le territoire irakien. Les soldats américains sont actuellement stationnés dans une base qu’ils avaient précédemment mise en place dans la région.

Des patrouilles conjointes américano-kurdes ont déjà été organisées dans les zones pétrolifères de Tirbespiye, Shelhomiye et Seide, indique le correspondant.

900 militaires US resteraient en Syrie

La semaine dernière, les États-Unis ont annoncé l’envoi, en provenance de l’Irak, de renforts militaires sur la rive orientale de l’Euphrate où se trouvent les principaux gisements. Selon le Pentagone, cette mesure vise à «interdire l’accès aux revenus pétroliers à Daech*».

Le New York Times a pour sa part rapporté qu’environ 900 militaires pourraient rester en Syrie après le retrait des troupes américaines du pays. Le gouvernement de Damas considère la présence américaine en Syrie comme une occupation.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Tags:
pétrole, Kurdes, Pentagone, Kobané, États-Unis, Syrie, Forces démocratiques syriennes (FDS)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook