Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction de pétrole en Syrie

    La Russie dénonce la contrebande de pétrole syrien par les États-Unis

    © AFP 2019 Youssef Karwashan
    International
    URL courte
    251234
    S'abonner

    Le montant de la contrebande de pétrole syrien établie par les États-Unis s’élève à 30 millions de dollars par mois, a annoncé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    Les États-Unis exportent illégalement du pétrole extrait de gisements situés dans le nord-est de la Syrie pour plus de 30 millions de dollars par mois, a déclaré vendredi 1er novembre la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    «Les Américains font de la contrebande de pétrole syrien pour plus de 30 millions de dollars par mois, en contournant leur propres sanctions. Ils n’ont pas l’intention de quitter ces régions dans un avenir proche», a indiqué Mme Zakharova lors d’un point presse.

    Selon la porte-parole, les actions des forces américaines concernant les champs pétrolifères du nord-est de la Syrie sont illégales.

    «La communauté moderne ne peut s'empêcher de se poser des questions lorsqu'un État civilisé, affirmant sans cesse son attachement à certaines valeurs démocratiques, aux principes du droit international dans les relations, pompe du pétrole dans les gisements du nord-est de la Syrie, un État souverain, dissimulant ses activités criminelles par des déclarations sur la lutte contre Daech*», a-t-elle noté.

    Et de rappeler que la coalition dirigée par les États-Unis avait affirmé que l’organisation terroriste Daech* avait été anéantie en mars dernier. «Cette position des États-Unis est un peu incohérente», selon elle.

    Gisements pétroliers syriens contrôlés par les États-Unis

    Le chef d'état-major de l'Armée des États-Unis, Mark Milley, avait déclaré lundi 28 octobre que les États-Unis comptaient maintenir leur contrôle sur les champs pétroliers du groupe Conoco dans le gouvernorat syrien de Deir-ez-Zor, ainsi que dans la zone de la base d’Al-Tanf.

    Le ministère russe de la Défense avait déjà indiqué que les États-Unis se livraient à la contrebande de pétrole syrien et que les convois transportant du brut étaient protégés par des compagnies militaires privées et des commandos américains.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

     

    Tags:
    contrebande, ministère russe des Affaires étrangères, Russie, Maria Zakharova, États-Unis, pétrole, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik