Ecoutez Radio Sputnik
    Une île en mer de Chine orientale (archive photo)

    Foreign Policy: une attaque US contre la Russie ou la Chine mènerait à une catastrophe

    CC BY 2.0 / FieldsportsChannel TV
    International
    URL courte
    17938
    S'abonner

    Les autorités américaines étudieraient de nouvelles stratégies pour contenir la Russie et la Chine, comme une attaque en Crimée et en Extrême-Orient russe, écrit Foreign Policy, notant que de telles démarches auraient de terribles conséquences.

    Une attaque des États-Unis contre la Russie ou la Chine aurait d’importantes répercussions sur le monde, avance un article paru dans le magazine américain Foreign Policy.

    Les Forces armées des États-Unis se préparent à l’«ère de la bataille des grandes puissances». Dans ce contexte, certaines «voix influentes» au sein du gouvernement parlent de «stratégies d’escalade horizontale ou d’imposition de coûts». Les États-Unis pourraient profiter de leur leadership pour frapper l’économie de la Chine ou la Russie, selon les auteurs de l’article.

    Ainsi, dans le cas où la Chine attaquerait Taïwan, les États-Unis pourraient imposer un embargo commercial ou bien attaquer la base chinoise à Djibouti, ainsi que leurs installations au Pakistan, au Cambodge ou au Sri Lanka. Et si la Russie venait à s’emparer des pays baltes, les États-Unis pourraient attaquer les forces russes en Crimée ou en Syrie, poursuit Foreign Policy.

    La théorie repose sur le fait que menacer de détruire des objectifs très éloignés pourrait pousser l’adversaire à s’abstenir de toute attaque ou à renoncer à ses cibles initiales, poursuivent les auteurs.

    Cependant, une approche agressive des USA pourrait déclencher une guerre importante, selon Foreign Policy. Ainsi, cette stratégie a peu de chances d’aboutir, estiment les auteurs de l’article. Selon eux, sa mise en œuvre pourrait avoir des conséquences catastrophiques, puisque la Russie et la Chine disposent de nombreux moyens pour riposter, comme le recours à des armes nucléaires, même contre les États-Unis.

    Tags:
    Extrême-Orient, catastrophe, attaque, Russie, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik