International
URL courte
7377
S'abonner

Se prononçant en marge du sommet des dirigeants des pays membres de l'ASEAN à Bangkok, le Premier ministre malaisien a promis que, si l’UE poursuivait sa campagne contre l’huile de palme, son pays renoncerait aux avions européens en acquérant à leur place des chasseurs russes.

Le Premier ministre malaisien, Mahathir Mohamad, a déclaré que son pays était prêt à acheter des avions russes et à cesser d’acheter des appareils à l'Europe si les pays de l'UE refusaient d'importer de l'huile de palme de Malaisie. Le chef du gouvernement malaisien a fait cette déclaration samedi 2 novembre, lors d'un forum d’affaires à Bangkok, qui se tient en marge du sommet des dirigeants de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est).

«Si vous réduisez ou limitez notre importation, nous prendrons ainsi les mêmes mesures et n'achèterons pas vos marchandises. Nous allons acheter des avions russes, mais pas les vôtres», a déclaré le Premier ministre malaisien.

La Malaisie et l'Indonésie fournissent jusqu'à 90% de l'huile de palme sur le marché mondial. En cas de refus de l’Union européenne d’importer de l’huile de palme, ces deux pays subiront des pertes importantes qui pourraient nuire à leurs économies.

Dans son discours au forum de l'ASEAN, Mahathir Mohamad a également appelé ses pays partenaires à une position ferme et unie sur toutes les questions examinées concernant les intérêts économiques et autres de l'Association, en tant qu'élément unique et pays membres de l'organisation.

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
Tags:
premier ministre, Union européenne (UE), Malaisie, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), huile de palme, avion, Bangkok
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook