International
URL courte
14283
S'abonner

Trois satellites à bord d’une fusée Chang Zheng 4B ont été mis en orbite dimanche 3 novembre par la Chine. Ils seront utilisés pour l'imagerie stéréoscopique et la cartographie, dans la construction urbaine et rurale, ainsi que pour les observations statistiques.

La Chine a mis en orbite avec succès dimanche 3 novembre trois satellites à bord d’une fusée Chang Zheng 4B, indique la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC) dans un communiqué.

Le lancement a eu lieu à 11h22 (5h22 heure de Paris) depuis le cosmodrome de Taiyuan, dans la province du Shanxi (nord-est de la Chine). Les trois satellites sont ensuite entrés dans l’orbite prévue.

Selon la CASC, les trois satellites ont pour but l'étude de la surface de la Terre.

Le satellite civil Gaofen-7 mis au point par la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine sera utilisé pour l'imagerie stéréoscopique et la cartographie, dans la construction urbaine et rurale, ainsi que pour les observations statistiques.

Pour les fusées de la famille Chang Zheng, il s'agit déjà du 316e lancement.

Deux satellites de navigation déjà lancés

En août dernier, la Chine a lancé deux satellites de navigation Beidou-3 à bord d’une fusée Chang Zheng 3B. Ils ont pour but de consolider le système de navigation chinois et d’en augmenter la précision.

Beidou est un système de navigation mondial créé par la Chine qui concurrencera le GPS américain et le russe GLONASS. D'ici 2020, il fournira des services de navigation dans le monde entier.

 

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Province du Shanxi, Société des sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC), satellite, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook