International
URL courte
2292
S'abonner

Sept des dix dirigeants d'Asie du Sud-Est n’ont pas été présents à la réunion avec la délégation américaine à Bangkok, ville qui accueille depuis le 2 novembre un important sommet régional. Alors que Trump n'a pas fait le déplacement jusqu’en Thaïlande, plusieurs observateurs régionaux ont jugé atypique cette baisse du niveau de représentation.

La majorité des dirigeants d'Asie du Sud-Est a boudé lundi 4 novembre une rencontre avec les États-Unis pendant un important sommet régional à Bangkok.

Les dix dirigeants de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) sont réunis depuis samedi 2 novembre à Bangkok pour leur sommet annuel.

Or, seuls trois d’entre eux (Thaïlande, Laos, Vietnam) ont assisté à une réunion avec la délégation américaine. Les sept autres (Indonésie, Singapour, Malaisie, Philippines, Birmanie, Cambodge et Brunei) ne s’y sont pas rendus.

Contrairement aux années précédentes, Donald Trump n'a pas fait le déplacement à l’occasion du sommet, se contentant de se faire représenter par son secrétaire au commerce, Wilbur Ross, et par son conseiller à la sécurité nationale, Robert O'Brien.

Plusieurs observateurs régionaux ont jugé atypique cette baisse du niveau de représentation.

Dans une lettre lue par O'Brien, la Maison-Blanche a tout de même déclaré son attachement au «partenariat stratégique» avec cette région. Il a par ailleurs invité les dirigeants de l'Asean à venir aux États-Unis durant le premier trimestre 2020.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Tags:
Donald Trump, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Thaïlande, Bangkok, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook