International
URL courte
4210159
S'abonner

Un commandant de bord chinois a été suspendu à vie après la publication sur un réseau social de la photo d'une femme assise à sa place dans la cabine de pilotage. Le cliché a suscité l'indignation de la compagnie aérienne qui dénonce une «menace pour la sécurité de l'aviation».

La compagnie chinoise locale Air Guilin a suspendu un de ses pilotes à vie le 4 novembre après avoir découvert qu'il avait laissé entrer une passagère dans le cockpit il y a environ 11 mois, rapporte le tabloïde chinois The Global Times.

Bien que les faits se soient produits en janvier, l’histoire a fait surface avec la publication d’une photo sur le Net.

Un utilisateur du réseau social Weibo a publié une capture d'écran d’un message de la passagère qui la montre installée dans le siège du commandant de bord, tout sourire, sans uniforme et avec un gobelet à portée de main. Le commentaire suivant accompagne la photo: «Un grand merci au commandant de bord. C'était tellement excitant».

​Le site d'informations Chinese News Service indique que la femme était une hôtesse de l'air en formation, sans préciser si la photo avait été prise en plein vol.

Air Guilin a annoncé que le pilote avait été suspendu à vie, et que des membres de l’équipage seront interdits de vol pour une durée indéterminée en vue d’une enquête plus approfondie de la part de la compagnie aérienne.

«Air Guilin a toujours fait de la sécurité des passagers une priorité absolue et applique une tolérance zéro à l'égard des comportements inappropriés ou non professionnels constituant une menace pour la sécurité de l'aviation», indique le communiqué publié sur le compte Weibo de la compagnie aérienne.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Tags:
photo, cockpit, avion, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik