International
URL courte
8297
S'abonner

Le refus de survoler le territoire estonien à un avion russe avec le vice-Président du gouvernement à bord et ensuite un refus d’entrer dans les eaux territoriales estoniennes à un navire russe sont considérés par le ministère russe des Affaires étrangères comme relevant de «démarches hostiles», selon la porte-parole du ministère Maria Zakharova.

Après un refus, de la part de l’Estonie, de survoler son territoire à un avion avec le vice-Président du gouvernement russe à bord début octobre, suivi par la récente décision de Tallinn de ne pas laisser passer dans ses eaux territoriales le navire russe Akademik Primakov, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a estimé cela comme relevant de «démarches hostiles».

«C’est la troisième fois que Tallinn refuse des marins et des aéronefs russes. Début octobre, un avion avec le vice-Président du gouvernement russe à bord n'a pas été autorisé à survoler le territoire estonien, et en avril l’entrée dans les eaux territoriales de l’Estonie a été refusée au navire russe de formation Sedov», a rappelé Zakharova.

Selon la diplomate, cette histoire avec le navire refusé est «extrêmement troublante étant donné le fait qu’il a été accordé deux fois au même bateau des autorisations de la partie estonienne cette année», mais cette fois Tallinn a refusé «sans explication».

Le ministère russe considère ces décisions comme des «démarches hostiles», a résumé la porte-parole.

Elle a également tenu à souligner que la Russie, de son côté, prendrait en compte ces décisions de Tallinn lors de la construction des relations bilatérales avec ce pays.

Qui plus est, l’ambassade russe à Tallinn a condamné la décision des autorités estoniennes. Maria Zakharova a déclaré que l’Estonie cherchait des raisons de compliquer les relations bilatérales.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
navires, Tallinn, Estonie, politique, Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik