Ecoutez Radio Sputnik

    Le Kremlin réagit à l’officialisation du retrait des USA de l’accord de Paris sur le climat

    © AFP 2019 Yuri Kadobnov
    International
    URL courte
    8617
    S'abonner

    Suite à la notification par les États-Unis aux Nations unies de leur volonté de se retirer de l’accord de Paris sur le climat, le porte-parole du Président russe a jugé que cela sapait cet accord, ainsi que les engagements pris.

    Le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat sape les engagements pris, selon le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

    «En ce qui concerne le retrait [des États-Unis, ndlr] de l'accord sur le climat, bien sûr, cela compromet gravement cet accord, car c'est en fait le pays qui est en tête en termes d'émissions, et bien entendu, sans la plus grande économie mondiale il est très difficile de parler d'un accord sur le climat», a déclaré Dmitri Peskov à la presse.

    Lundi 4 novembre, Washington a officiellement informé l'Onu de sa décision de se retirer de l'accord de Paris sur le climat mais le départ n'aura lieu au plus tôt que le 4 novembre 2020, le lendemain de la prochaine élection présidentielle aux États-Unis, à l'occasion de laquelle Donald Trump briguera un second mandat.

    L’accord de Paris sur le climat

    L'accord de Paris est le premier accord universel sur le climat et le réchauffement climatique. Il fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

    Il a été approuvé par l'ensemble des 195 délégations le 12 décembre 2015 et est entré en vigueur le 4 novembre 2016. L'accord prévoit de contenir d'ici à 2100 le réchauffement climatique. Il n’engage par les signataires à renoncer aux combustibles fossiles mais les parties doivent œuvrer pour réduire les émissions et assurer un rééquipement technologique.

    Les États-Unis sont le seul pays à se désengager de ce texte signé par 197 pays, jusqu'à la Corée du Nord.

    Tags:
    Washington, Kremlin, climat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik