International
URL courte
4195
S'abonner

Des activistes à Venise ont remporté la bataille judiciaire et ont désormais le droit d’organiser un référendum sur l’autonomie de la ville italienne. Selon eux, la mesure permettra de protéger leur ville de l’afflux des touristes qu’ils jugent dévastateur.

À l’issue d’une bataille judiciaire qu’ils ont remportée, les Vénitiens peuvent enfin organiser en décembre un référendum portant sur l’élection d’un maire et d’un conseil municipal pour acquérir une certaine autonomie par rapport au reste de l'Italie.

Actuellement, Venise et son grand voisin Mestre sont dirigées par le même maire et le même conseil depuis leur intégration en 1926 par Mussolini. Les militants estiment que de ce fait, leur ville, submergée par 20 millions de touristes chaque année, est négligée par les autorités.

«Seul un maire totalement concentré sur cette ville peut la sauver de l’afflux touristique et du dépeuplement qui en résulte», affirme Jana da Mosto, activiste citée par le Times.

Selon elle, si un maire de Venise était désigné séparément de la ville voisine de Mestre, il pourrait empêcher la propagation des locations d’appartements via Airbnb qui «creusent la ville de l'intérieur».

Depuis 1970, quatre référendums sur l'autonomie de Venise ont été organisés, mais aucun n'a été adopté.

Lire aussi:

La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
autonomie, référendum, Italie, Venise
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook