International
URL courte
201647
S'abonner

Le maire de Montpellier Philippe Saurel a été décoré au Kremlin pour les «actions fructueuses de rapprochement et d’enrichissement mutuel des cultures nationales et populaires».

À l’occasion de la fête de l’Unité nationale russe célébrée le 4 novembre, le maire de Montpellier Philippe Saurel a reçu la médaille de l’Ordre de l’Amitié de la Fédération de Russie des mains de Vladimir Poutine.

Dans un courrier adressé au futur récipiendaire, le consul général de Russie en France Sergueï Moltchanov écrit que cette distinction «vient saluer les actions fructueuses de rapprochement et d’enrichissement mutuel des cultures nationales et populaires».

Lors de la cérémonie, le chef du Kremlin a souligné «l’importance des accords signés entre les villes comme éléments déterminants de la diplomatie internationale». Pour sa part, le maire de Montpellier a affirmé «qu’il ne peut y avoir d'Europe forte sans la Russie».

Il a également tenu à rendre hommage aux soldats soviétiques tombés à la bataille de Stalingrad, lors de la Seconde Guerre mondiale, et a réaffirmé le rôle précurseur des Russes dans la conquête de l’espace. À l’issue de la cérémonie, Philippe Saurel, seule personnalité française à avoir reçu cette décoration, a été convié à la table du Président russe.

Longue histoire d’amitié

Les relations entre la cité méditerranéenne et la Russie sont nées à l’initiative de l’ancien maire de Montpellier Georges Frêche. En 2011, la ville française a conclu un accord de jumelage et de coopération avec Obninsk, cité de l’espace russe.

Cette collaboration s’est renforcée avec la signature en 2017 d’un accord entre Montpellier-Méditerranée Métropole et la région de Kalouga. Au cœur des échanges: la technologie, l’innovation, la santé, la culture, le tourisme et le sport.

En février, Montpellier a commémoré pour la seconde année consécutive la victoire des forces soviétiques à Stalingrad, victoire qui a changé le cours de la Seconde Guerre mondiale.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Tags:
Seconde Guerre mondiale, Bataille de Stalingrad, France, Russie, Kremlin de Moscou, Vladimir Poutine, Philippe Saurel, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook