International
URL courte
61133
S'abonner

Le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) a enregistré un tremblement de terre sur la péninsule italienne, les médias évoquant une magnitude d’entre 4,4 et 4,8. Les secousses ont été ressenties notamment à Rome, selon les médias locaux, l’épicentre du séisme étant dans la province de L'Aquila.

Des secousses ont été enregistrées ce jeudi 7 novembre dans les régions de Latium et des Abruzzes, en Italie. Selon le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), la magnitude était de 4,4. 

L’Institut national italien de géophysique et de volcanologie a fait état du même chiffre. Dans le même temps, les médias italiens ont évoqué un tremblement de terre de magnitude d’entre 4,4 et 4,8 dans la province de L'Aquila. D’éventuelles victimes ou dégâts restent à préciser. 

Le foyer du séisme se trouvait à une profondeur de 14 kilomètres, l’épicentre était à 94 kilomètres à l’est de Rome, précise l'CSEM. Les secousses ont été ressenties dans la capitale, située dans la région centrale de Latium, indique la presse locale se référant aux témoignages des habitants locaux.

Dans le même temps, les médias italiens ont évoqué un tremblement de terre de magnitude d’entre 4,4 et 4,8. Les secousses se sont produites aux environs de 17h30 UTC. 

D’après le site Notizie, le maire de la commune de Balsorano, dans L’Aquila, a annoncé à des fins de précaution la fermeture des écoles dans la journée de jeudi. Nombreux ont été ceux qui ont décidé d’appeler les pompiers.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
Institut national de géophysique et de volcanologie (Ingv) italien, Latium, Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), secousse, L’Aquila, Abruzzes, Rome, séisme, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik