Ecoutez Radio Sputnik
    Golfe Persique

    L'Iran confirme avoir abattu un drone «étranger» au-dessus du golfe Persique

    CC BY 2.0 / Ninara / IMG_6868 Iran
    International
    URL courte
    131256
    S'abonner

    Les forces de défense antiaérienne iranienne ont abattu un drone près du port de Bandar-e Mahshahr, dans le sud-ouest du pays, a rapporté ce 8 novembre l'agence ISNA. Les autorités iraniennes ont par la suite confirmé ces informations, précisant qu'il s'agissait «définitivement» d'un drone appartenant à un État étranger.

    Un drone a été abattu le 8 novembre près du port de Bandar-e Mahshahr, dans le sud-ouest de l'Iran, a annoncé l'agence d'information ISNA.

    Toujours selon la même source, les systèmes de défense antiaérienne ont été activés après qu'un appareil non-identifié a été repéré dans l'espace aérien iranien.

    Ghulam Reza Shariati, gouverneur de la province iranienne du Khouzistan où se trouve Bandar-e Mahshahr, a confirmé que les systèmes de défense antiaérienne avaient abattu un drone.

    Il a précisé auprès du média Young Journalists Club que des militaires iraniens étaient en train de chercher des débris du drone qui appartient «définitivement» à un État étranger. Les résultats des recherches seront rendus publics.

    Personne n'est en mesure de confirmer à ce stade s'il s'agit un drone militaire ou civil. Il a été annoncé que l'opération a eu lieu ce vendredi, dans la matinée.

    Le port de Bandar-e Mahshahr se trouve dans le golfe Persique.

    Un drone américain abattu par l'Iran

    Le 20 juin, la défense antiaérienne iranienne a abattu le drone RQ-4 Global Hawk au-dessus du golfe Persique.

    L’incident a fait monter d'un cran les tensions entre l’Iran et les États-Unis. Téhéran affirme que l’engin militaire a violé son espace aérien, alors que Washington dit que le drone effectuait un vol d’observation au-dessus des eaux internationales. Donald Trump a qualifié la destruction du drone de «très grande erreur de la part de l’Iran».

    Tags:
    drone, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik