International
URL courte
11535
S'abonner

Dix-sept roquettes sont tombées près d’une base abritant des forces américaines dans le nord de l'Irak, sans faire de blessés, selon un communiqué de l'armée du pays.

La base militaire de Qayyara, dans le nord de l'Irak, qui abrite des soldats américains, a été vendredi 8 novembre la cible d'une attaque de 17 roquettes, a annoncé Reuters se référant à un communiqué de l'armée irakienne.

Personne n'a été blessé, selon le communiqué. Pour l'instant, aucune organisation n'a revendiqué cette attaque qui n'a pas causé de dégâts matériels importants, d'après l'agence.

Forces américaines en Irak

Début octobre, les États-Unis ont annoncé le retrait de leurs forces du nord-est de la Syrie vers l'Irak, alors que la Turquie a lancé une opération contre les forces kurdes, alliées aux États-Unis et qu’elle considère comme des terroristes. La télévision d'État syrienne a plus tard annoncé que 260 soldats américains avaient quitté le nord-est de la Syrie pour se rendre en Irak.

Peu de temps après le début de l'offensive turque, Donald Trump a changé d'avis, déclarant le 20 octobre sur Twitter que les États-Unis avaient l'intention de protéger le pétrole syrien. Dans le même temps, le chef du Pentagone, Mark Esper, a déclaré à Kaboul que Washington laisserait un petit contingent en Syrie pour sécuriser les champs pétrolifères et continuer à combattre les terroristes.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
base militaire, roquettes, États-Unis, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik