International
URL courte
21441
S'abonner

Un trentenaire américain a été la cible de plusieurs coups de Taser de la part de la police après avoir refusé de poser son enfant d’un an. Son avocate estime que l’homme n’avait pas à se soumettre à «des ordres de police illégaux».

Une vidéo troublante révélée par le Washington Post a provoqué une polémique aux États-Unis: sur l’enregistrement, on voit un homme noir qui reçoit plusieurs coups de Taser de la part d’agents de police, alors qu’il tient son bébé d’un an dans ses bras.

Les faits se sont déroulés le 15 juin dernier, lorsque des policiers de Tempe ont été appelés pour intervenir pour un cas de violences domestiques, écrit le journal. Sur place, les agents sont tombés sur un homme, Ivaughn Oakry, qui portait un bébé dans les bras.

L’homme leur déclare qu'ils n’ont pas à entrer chez lui, mais les membres des forces de l’ordre y pénètrent et lui demandent de poser le bébé, pointant sur l’adulte un Taser. Les deux autres enfants du couple commencent à pleurer, mais leur père n’obtempère pas. Alors une décharge électrique traverse l’air, faisant chuter leur cible. L’enfant n’a pas été blessé, et un agent l’a ensuite confié à sa mère.

Usage de la force justifié par la police

Le chef de la police de Tempe a déclaré que ses agents avaient agi de manière appropriée, car M.Oakry se montrait «verbalement agressif et indocile» et mettait en danger un enfant.

Pour sa part, l’avocate de l’intéressé estime que son client a été victime d’un usage excessif de la force qui a entraîné un traumatisme important chez le père et ses enfants. «Ce qui est arrivé à M.Oakry n’aurait jamais dû se passer», souligne-t-elle.

Et d’ajouter que son client n’avait pas à se soumettre à «des ordres de police illégaux» à son domicile alors qu’ils y étaient entrés «de manière incorrecte».

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Tags:
bébé, police, taser, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook