International
URL courte
3425
S'abonner

Un triple attentat à la bombe, qui s’est produit le 11 novembre dans la ville de Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, a tué sept personnes et en a blessé 70 autres. L’attaque n’a pas encore été revendiquée.

Lundi 11 novembre, sept personnes ont péri dans un attentat dans le centre-ville de Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, à la frontière avec la Turquie. 70 blessés sont également à déplorer, d’après l’agence de presse syrienne Sana.

Trois véhicules piégés, à savoir deux voitures et une moto, ont explosé à proximité d’un café et d’une église, a précisé l’agence de presse Reuters. Au cours de l’année, une série d’attaques à la bombe a touché plusieurs villes et villages dans le nord de la Syrie.

Ce triple attentat a également causé des dégâts matériels sur des propriétés publiques et privées, ainsi que dans certains magasins, a indiqué Sana.

Pour l’instant, l’attaque n’a été revendiquée par aucun groupe terroriste.

Lire aussi:

Ces communes privées de leurs médecins réfractaires à l’obligation vaccinale
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
Tags:
Qamishli, Syrie, attentat, voiture piégée, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook