International
URL courte
22836
S'abonner

Après que l'armée israélienne a tué ce mardi 12 novembre un haut commandant d’un groupe islamiste armé palestinien, celui-ci a promis de tirer des salves de roquettes sur Israël, où plusieurs villes sont en état d'alerte.

De nombreuses roquettes ont été tirées mardi 12 novembre dans la matinée depuis Gaza sur Israël, a annoncé l'armée israélienne qui dit s'attendre à plusieurs jours d'affrontements après son opération contre un haut commandant du groupe armé Djihad islamique dans l'enclave palestinienne.

«Il y a eu un nombre important de tirs vers Israël», a déclaré lors d'une conférence téléphonique le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus.

«Notre message au Hamas et au Djihad islamique palestinien est que nous ne cherchons pas une escalade (...) mais que nous sommes prêts à des scénarios défensifs et offensifs (...) Nous nous préparons à plusieurs jours d'affrontements», a-t-il déclaré.

L'armée israélienne a publié une vidéo montrant sa DCA en train d'intercepter les roquettes envoyées depuis Gaza.

Les sirènes retentissent dans la métropole de Tel Aviv

Après la série de tirs de roquettes, les sirènes d'alarme ont été activées jusque dans la métropole de Tel Aviv, a indiqué l'armée de l’État hébreu.

Ces tirs font suite à une opération ciblée des forces israéliennes contre un haut commandant du Djihad islamique palestinien, Baha Abou Al-Ata, 42 ans, tué avec son épouse dans une frappe sur leur domicile vers 4h (2h GMT) dans l'est de la bande de Gaza.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
sirène, Jihad islamique en Palestine (JIP), frappes, Israël, Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook