International
URL courte
2141
S'abonner

Deux jours après sa démission, l’ancien dirigeant bolivien arrive au Mexique, pays qui lui a octroyé l’asile. Son avion se pose dans l’aéroport de la capitale, Mexico.

Après avoir fait escale à Asuncion, au Paraguay, l’avion de l’ancien Président bolivien arrive à Mexico.

Pour rappel, le 11 novembre, il a été annoncé que ce pays avait accordé l’asile à Evo Morales. Le chef de la diplomatie mexicaine avait alors expliqué que son pays estimait que la vie et l’intégrité de l’homme politique étaient en danger.

Départ de Morales

Les protestations en Bolivie ont débuté le 20 octobre et ce, après la publication des résultats de la présidentielle. Selon les données du Tribunal électoral suprême, c’est M.Morales qui a remporté le scrutin dès le premier tour. Toutefois, son principal rival Carlos Mesa a refusé d'en reconnaître les résultats.

Après que l’OEA a publié un rapport constatant que des fraudes avaient été commises lors de la dernière présidentielle en Bolivie, le Président de ce pays latino-américain a annoncé la convocation des électeurs pour un nouveau scrutin.

Mais après que l’armée et la police ont sommé Morales de quitter le pouvoir, lui et son vice-Président, Alvaro Garcia Linera, ont annoncé le 10 novembre leur démission.

Lire aussi:

La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Covid-19: en Afrique, inquiétudes et amalgames sur les intentions de la France
Tags:
Bolivie, Evo Morales, Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook