Ecoutez Radio Sputnik
    Siège du ministère russe des Affaires étrangères

    Moscou commente les propos d’Assad sur l’implication de la CIA dans la mort de Le Mesurier

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    221866
    S'abonner

    Bachar el-Assad, pour qui la CIA serait derrière la mort du fondateur britannique des Casques blancs à Istanbul, doit comprendre bien la situation, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Les propos du Président syrien Bachar el-Assad selon lesquels la CIA serait impliquée dans le décès de James Le Mesurier, l’un des soutiens des Casques blancs, sont dignes d’attention, a estimé jeudi 14 novembre la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    «Pour lui cette situation est proche et claire comme pour personne d’autre, la situation sur le terrain», a indiqué Mme Zakharova lors d’un point presse.

    La CIA impliquée, selon Assad

    Le Président syrien Bachar el-Assad a affirmé jeudi 14 novembre, dans un entretien accordé à Sputnik et à la chaîne de télévision Rossiya 24, que James Le Mesurier, retrouvé mort à Istanbul le 11 novembre, avait été éliminé par les services secrets occidentaux dirigés par la CIA.

    Cet ancien officier de l'armée britannique dirigeait l’ONG Mayday Rescue qui coordonnait les dons destinés aux Casques blancs syriens. Son corps a été découvert au pied de l'immeuble de plusieurs étages où il habitait avec son épouse.

    Selon le Président Assad, M.Le Mesurier connaissait des secrets importants tout comme Oussama ben Laden et Abou Bakr al-Baghdadi, qui avaient aussi collaboré avec les services secrets occidentaux. «Ces personnes sont devenues un fardeau, leur rôle est terminé. Une fois leur rôle terminé, il est désormais nécessaire de se débarrasser d'elles», a-t-il noté.

    Les Casques blancs et leur rôle en Syrie

    L’organisation Casques blancs, qui se présente comme une structure ayant pour vocation de sauver la population civile dans les zones de guerre, est accusée par les autorités syriennes d’entretenir des contacts avec les groupes radicaux.

    En outre, la diplomatie russe l’a accusée de faire partie d’une campagne de désinformation visant les autorités syriennes et russes pour, entre autres, discréditer les actions de la Russie dans la zone de désescalade d’Idlib.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    ministère russe des Affaires étrangères, CIA, James Le Mesurier, Syrie, Maria Zakharova, Bachar el-Assad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik