Ecoutez Radio Sputnik

    La décision US sur les colonies israéliennes pourrait «miner la base légale du règlement au Proche-Orient»

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    5157
    S'abonner

    La décision américaine de ne plus considérer comme illégales les colonies de l'État hébreu en Cisjordanie occupée contribue à raviver davantage les tensions dans les relations entre la Palestine et Israël, a estimé Moscou.

    La diplomatie russe a mis en garde contre les conséquences que pourrait entraîner la décision des États-Unis de ne plus considérer la colonisation israélienne comme illégale.

    «Nous voyons cette décision de Washington comme une nouvelle démarche destinée à miner la base légale internationale du règlement au Proche-Orient. Elle aggravera les tensions déjà vives dans les relations entre la Palestine et Israël», indique le ministère russe des Affaires étrangères sur son site.

    Le ministère rappelle à cet égard que la Russie considère illégales les colonies israéliennes sur le territoire palestinien occupé depuis 1967, dont Jérusalem-Est. Moscou estime par ailleurs qu’elles constituent l’une des barrières principales vers le règlement du conflit israélo-palestinien.

    Washington ne considère plus les colonies israéliennes comme illégales

    L'administration de Donald Trump a annoncé lundi 18 novembre que les États-Unis ne considéraient plus comme illégales les colonies de l'État hébreu en Cisjordanie occupée.

    Cette décision intervient après la reconnaissance unilatérale par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël et celle de la souveraineté de l'État hébreu sur le Golan syrien.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    colonies, Cisjordanie, Israël, Palestine, Russie, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik