Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Plusieurs médias français reprennent ces fake news d'un expert de l’Onu pour attaquer Trump

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    8527
    S'abonner

    Un spécialiste des réfugiés de l'Onu a annoncé, se référant à des sources «très fiables», que 103.000 enfants sont détenus aux États-Unis, nuisant ainsi à l'image de Donald Trump. Reprises aveuglément par des agences et médias, dont l’AFP, Franceinfo ou BFM TV, ces statistiques se sont révélées fausses car elles concernent la présidence Obama.

    L’AFP et Reuters ont dû retirer une dépêche critiquant l'administration Trump pour la détention de mineurs migrants car elle se fondait sur des chiffres erronés. Ceux-ci ont été diffusés le 18 novembre par le spécialiste des réfugiés Manfred Nowak, principal auteur d’une étude de l’Onu sur les enfants privés de liberté dans le monde. M.Nowak a affirmé à plusieurs agences de presse internationales, dont l’AFP, que 103.000 enfants de migrants étaient détenus aux États-Unis.

    Les agences ont rapidement propagé ces informations, qui se sont avérées fausses car datant de l’époque de Barack Obama, en 2015. Le lendemain, Manfred Nowak s’est vu obligé de corriger sa déclaration initiale, dans laquelle il avait qualifié ses informations de fondées sur des sources officielles «très fiables» et son estimation de «prudente».

    D’autres médias français comme Franceinfo, L’Express, BFM TV ainsi que des médias suisses et canadiens ont également repris la nouvelle. Elle est toujours disponible sur la majorité des sites Internet de ces médias, à l’exception cependant de France 24.

    Le 21 novembre, l’AFP a supprimé la dépêche fondée sur les propos de l’expert indépendant de l’Onu en précisant, dans un post, que ces chiffres ne représentaient pas le nombre d'enfants actuellement en détention liée aux migrations aux États-Unis, mais le nombre total d'enfants en détention aux États-Unis en 2015. Reuters a également retiré son article, en affirmant qu’il n'en y aurait pas d'autre en remplacement.

    ​Manfred Nowak s’est excusé pour la publication de statistiques erronées. «J’aurais dû être plus clair sur le fait que ce sont des données sur un an et qu’elles datent déjà de trois années en arrière», a-t-il déclaré à l’AFP.

    Un dénigrement hâtif

    Bernie Sanders, candidat aux primaires démocrates en vue de l’élection présidentielle de 2020, s’est également hâté de réagir sur Twitter sur ces chiffres publiés par Reuters. «C’est immoral», a-t-il écrit. Le lien partagé dans le tweet renvoie désormais vers un article intitulé: «L’article sur l’étude des Nations unies sur les enfants détenus supprimé». M.Sanders, 78 ans, soutient l'assouplissement de la réglementation en matière d'immigration.

    Des critiques ont demandé pourquoi les articles sur les chiffres sur la détention concernant l'époque Obama avaient été entièrement supprimés par les agences au lieu d'être simplement corrigés, note la chaîne de télévision Fox News.

    «Le vrai journalisme dit la vérité, et ne la dissimule pas. Quand l'article d’origine présentait Trump sous un jour négatif, c'était une grande nouvelle. Mais quand il s’est avéré que c'est Obama qui était à blâmer, et non Trump, le titre et le texte auraient dû être corrigés, pas supprimés», a déclaré à Fox News William A. Jacobson, professeur de droit.

    Les chiffres disponibles

    Selon les chiffres officiels des services américains des douanes et des frontières (CBP), 76.020 mineurs non accompagnés ont été appréhendés à la frontière sud des États-Unis, celle qui les sépare du Mexique, lors de l'année fiscale 2019 (d'octobre 2018 à septembre 2019). En outre, 473.682 personnes – enfants ou adultes – ayant franchi la frontière au sein d'une famille ont également été arrêtées, selon ces statistiques officielles citées par l’AFP. Il s'agit là aussi de données cumulées sur un an qui ne reflètent pas le nombre de personnes actuellement détenues.

    Lire aussi:

    Seine-Saint-Denis: un homme muni d’un couteau crie en pleine rue «Allahu akbar» et meurt après s'être fait interpeller
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Retraites: Macron et Philippe ont-ils bafoué la Constitution en laissant Delevoye au gouvernement?
    Tags:
    statistique, ONU, enfants migrants, migration, Barack Obama, Donald Trump, désinformation
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik