International
URL courte
11292
S'abonner

Dans le cadre du scandale lié à l'affaire Epstein et qui a éclaboussé toute la famille royale, la reine Élisabeth II aurait décidé d’annuler la cérémonie publique prévue pour le 60e anniversaire de son fils le prince Andrew, le 19 février prochain, ont fait savoir les médias britanniques.

Alors que, sur fond d’une vive polémique concernant l’affaire Epstein, le prince Andrew a annoncé le 20 novembre «mettre fin à ses engagements publics», il se voit maintenant privé de sa fête d’anniversaire. Et ce à 60 ans, par sa mère, Élisabeth II, d’après la presse locale.

Le 19 février prochain ne devrait donc être célébré que par un simple dîner en famille.

Le deuxième fils de la reine d’Angleterre serait récemment tombé en disgrâce, avec la révélation de ses liens avec le financier Jeffrey Epstein, qui a été retrouvé mort en prison où il avait été placé sur accusation d’exploitation sexuelle de mineures.

Et comme si cela ne suffisait pas, le prince Andrew a décidé de s'expliquer le 16 novembre devant une journaliste de la BBC. L’interview, qui a tourné au fiasco notamment en raison d’alibis lamentables, a provoqué un tollé de la presse britannique et a plongé la famille royale dans l’embarras.

Non seulement le duc d’York a dû démissionner de ses fonctions officielles trois jours plus tard, mais il voit à présent surgir la possibilité d’être interrogé par le FBI. Selon le Sunday Times, des responsables américains examinent actuellement les procédures à suivre pour organiser cela en Grande-Bretagne, tandis qu’une source proche du duc a affirmé qu’il serait «heureux de coopérer». Un avocat britannique a pour sa part averti que le prince pourrait être arrêté aux États-Unis s'il traversait l'Atlantique pour parler au FBI, a fait remarquer le Daily mail.

Les déboires du prince

Au lendemain de son interview télévisée, le prince s’est retrouvé à la Une des journaux.

Le Washington Post avait alors écrit, citant Charlie Proctor, du site Royal Central qui couvre la monarchie:

«Avec cette interview, je m'attendais à un accident de train. Mais cela a été un crash d'avion qui s’est écrasé sur un pétrolier, provoquant un tsunami et entraînant une explosion nucléaire.»

Ainsi, après avoir évoqué ses relations avec le financier américain Jeffrey Epstein - accusé d'avoir exploité sexuellement un grand nombre de jeunes filles mineures et qui se serait suicidé en prison -, le duc d’York s'est vu notamment reprocher de ne pas avoir pris ses distances avec lui non plus qu’exprimé de l'empathie envers les victimes présumées.

Visé par une large polémique, le prince a été répudié par nombre d'entreprises et universités avec lesquelles il collaborait et a annoncé «mettre fin à ses engagements publics».

Lire aussi:

La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
Covid-19: en Afrique, inquiétudes et amalgames sur les intentions de la France
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
annulation, prince, anniversaire, reine Élisabeth II
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook