International
URL courte
281474
S'abonner

Dénonçant une violation du droit international, le Président syrien a affirmé que la volonté de Paris de combattre le terrorisme n’était pas suffisante pour intervenir militairement dans son pays.

Bachar el-Assad a fustigé la présence de militaires français en Syrie envoyés sans le consentement de Damas, la considérant comme une «occupation».

«Lorsque les forces françaises viennent en Syrie sans y être invitées par le gouvernement légitime, c'est de l'occupation. Il n’y a pas une grande différence entre le soutien au terrorisme et le déploiement de forces militaire dans le but d’occuper un pays», a-t-il affirmé dans une interview accordée à Paris Match.

Prônant le respect du droit international par tous les pays, le Président syrien a indiqué qu’il n’était pas suffisant de «vouloir combattre le terrorisme».

«Tant que l’occupation se poursuit, c’est une forme de terrorisme. Reconnaissez cette vérité», a-t-il insisté. Avant d’ajouter: «Pourquoi les gouvernements français combattent-ils Daech*, alors qu’ils soutiennent Al Nosra? Les deux sont des terroristes!»

«Mais qu’ils cessent de soutenir tout ce qui est susceptible de répandre davantage le sang, de multiplier les tueries et d’accroître la souffrance en Syrie», a appelé le Président syrien.

Présence française en Syrie

Les militaires français sont impliqués en Syrie depuis septembre 2015. Quelques centaines de membres des forces spéciales étaient présentes à la mi-octobre dans le nord du pays, dans le cadre d'une coalition internationale antidjihadiste menée par Washington. Le retrait américain a poussé Paris à prendre des mesures pour «assurer la sécurité des personnels français militaires et civils».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Tags:
présence militaire, Syrie, France, Bachar el-Assad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook