International
URL courte
Menaces contre Sputnik Estonie par Tallinn (16)
7431
S'abonner

Les autorités estoniennes entreprennent des tentatives de «chasser» l'agence de presse Rossiya Segodnya dont Sputnik fait partie du pays, sachant qu'une grande partie de ses collaborateurs sont des citoyens de la république d'Estonie.

Outre la pression directe sur les journalistes en Estonie, les tentatives d'ingérence financière dans le travail du groupe médiatique russe Rossiya Segodnya sont devenues plus fréquentes, a annoncé le service de presse de Sputnik.

«Fin octobre 2019, des filiales estoniennes de groupes bancaires internationaux ont bloqué les virements de salaire de l'agence Rossiya Segodnya aux collaborateurs de Sputnik Estonie, les paiements fiscaux et pour la location des locaux», stipule le communiqué.

Il est souligné que d'autres structures bancaires contactées par l'agence avaient également refusé d'effectuer ces opérations. Sachant que pendant presque quatre ans de travail de Sputnik en Estonie, les transferts d'argent n'avaient suscité aucun problème auprès des banques locales.

Contrat de bail rompu

La pression sur les structures bancaires et les partenaires de Sputnik en Estonie est exercée par le Bureau de données sur le blanchiment d'argent (RAB) du Département de police et de protection frontalière.

Actuellement, tous les virements effectués par Rossiya Segodnya aux partenaires sont retournés. Le bailleur du bureau de Sputnik a informé le chef de la rédaction que le contrat de bail actuel était rompu unilatéralement.

L'Estonie est le seul pays balte où se trouve une rédaction complète et un bureau de l'agence de presse et radio Sputnik. Ses effectifs comptent 35 personnes, dont 33 citoyens estoniens travaillant sous contrat pour Rossiya Segodnya. Les taxes mensuelles versées par l'agence au budget estonien avoisinent 30.000 euros.

Dossier:
Menaces contre Sputnik Estonie par Tallinn (16)

Lire aussi:

Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
Sputnik, Estonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook