Ecoutez Radio Sputnik
    Un Soyouz à Baïkonour

    La Nasa souhaite de nouveau réserver des Soyouz pour envoyer ses astronautes vers l’ISS

    © Sputnik . Sergueï Mamontov
    International
    URL courte
    221316
    S'abonner

    Un communiqué publié sur le site des marchés publics américains indique que la Nasa veut acheter deux sièges sur les lanceurs russes Soyouz pour avoir la possibilité d’envoyer ses astronautes à destination de la Station spatiale internationale. Ils y resteraient ainsi jusqu’au mois de septembre 2021.

    La Nasa vise à conclure avec Roscosmos un contrat concernant l’achat de deux sièges sur les lanceurs russes Soyouz pour des vols à destination de la Station spatiale internationale (ISS) afin de garantir que les astronautes américains y restent jusqu'au mois de septembre 2021, selon les informations publiées sur le site des marchés publics américains.

    L’agence spatiale américaine veut acheter un siège sur le lanceur Soyouz MS-17 et un autre sur le Soyouz MS-18. Cela permettra d'assurer la présence permanente d'au moins un astronaute américain sur l'ISS jusqu'en septembre 2021.

    Le contrat actuel des Américains avec Roscosmos prévoit le dernier vol sur un Soyouz de l'astronaute de la Nasa Christopher Cassidy en octobre 2020. Ainsi, si l'achat n'est pas conclu, les Américains ne pourront pas être présents sur la station spatiale à partir d’octobre 2020, indique le communiqué.

    Absence d’astronautes étrangers

    Les astronautes étrangers ne sont pas entrés depuis 19 ans dans les équipages des vaisseaux spatiaux russes Soyouz, a-t-il été indiqué en novembre.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    Soyouz MS-15, contrat, NASA, Holding spatial russe Roscosmos, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik