Ecoutez Radio Sputnik

    Le Président brésilien accuse DiCaprio d'avoir provoqué des incendies en Amazonie

    © AFP 2019 Jean Baptiste Lacrouix
    International
    URL courte
    81433
    S'abonner

    Jair Bolsonaro a accusé Leonardo DiCaprio d'être à l'origine d'incendies dans la forêt amazonienne, sans pour autant fournir une seule preuve à l’appui. Selon lui, l’acteur paie des ONG pour qu’elles filment les feux afin de récolter des dons.

    Le Président brésilien a déclaré le 29 novembre que la star hollywoodienne Leonardo DiCaprio avait financé quelques-uns des incendies qui font rage dans la forêt amazonienne, sans pour autant présenter de preuves, relate Reuters.

    L’acteur, âgé de 45 ans, a été accusé de financer des groupes à but non lucratif que M. Bolsonaro suspecte d’être à l’origine d’incendies dévastateurs.

    S'adressant à des partisans lors d'une brève allocution devant sa résidence présidentielle de Brasilia, il a déclaré: «DiCaprio est un mec cool, n'est-ce pas? Donnant de l'argent pour incendier l'Amazonie».

    Selon lui, le Fonds mondial pour la nature (WWF) a payé pour les images prises par les pompiers volontaires qu'il aurait ensuite utilisées pour solliciter des dons, y compris une contribution de 500.000 dollars de la part de M. DiCaprio.

    Démenti de l’acteur

    M. DiCaprio a nié avoir fait un don à la WWF. Dans une déclaration, il a salué «le peuple brésilien œuvrant pour la sauvegarde de son patrimoine naturel et culturel». Mais, a-t-il déclaré, «Même si nous méritons un soutien, nous n'avons pas financé les organisations ciblées».

    L’acteur est un ardent défenseur de la lutte contre le changement climatique et a fréquemment parlé des problèmes environnementaux, notamment des incendies en Amazonie. Sa fondation Leonardo DiCaprio, qui finance des projets visant à «protéger les espèces sauvages menacées d'extinction», fait partie de l’organisation Earth Alliance (Alliance Terre), laquelle essaie de faire face aux menaces environnementales urgentes.

    Une campagne gouvernementale?

    Quatre membres d'organisations non gouvernementales brésiliennes ont été arrêtés le 26 novembre, la police les accusant d'avoir délibérément provoqué des incendies afin de les documenter et de collecter des dons. Ils ont été libérés jeudi sur ordre d'un juge.

    Les activistes et d'autres ONG ont vivement critiqué cette arrestation, affirmant que cela faisait partie d'une tentative concertée du gouvernement de Bolsonaro pour harceler les groupes environnementaux.

    Les scientifiques et les militants accusent les spéculateurs fonciers, les agriculteurs et les éleveurs d'avoir allumé des feux pour défricher les terres afin de les rendre cultivables, affirmant que la déforestation est encouragée par Bolsonaro qui promeut le développement et l'agriculture au détriment de la conservation.

    La forêt amazonienne est considérée comme un rempart contre le changement climatique mondial.

    Dans un post Facebook publié le 21 août, Jair Bolsonaro avait déclaré que «tout indiquait» que des ONG se rendaient en Amazonie pour «incendier» la forêt. Lorsqu'il lui avait été ensuite demandé s'il disposait de preuves à l'appui, il avait répondu qu'il «n'avait pas de plan écrit», ajoutant: «Ce n'est pas ainsi que cela se fait».

    Un jour plus tard, il avait admis que des agriculteurs pouvaient incendier illégalement la forêt tropicale. Environ un mois après, il avait attaqué les «médias menteurs» pour avoir prétendu que la canopée était dévastée par les feux.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    «Les sanctions US contre le Nord Stream 2 frapperont la souveraineté de l'UE»
    Tags:
    WWF, incendie de forêt, Jair Bolsonaro, Amazonie, Leonardo DiCaprio
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik