International
URL courte
2191
S'abonner

À partir du 15 décembre, le réseau ferroviaire transfrontalier franco-suisse sera officiellement sur rails, ce qui devrait notamment permettre de réduire le trafic routier dans le canton de Genève aux heures de pointe.

Le Grand Genève s’apprête à la mise en circulation le 15 décembre du Léman Express, réseau ferroviaire qui liera l’agglomération suisse à la France voisine.

Selon un communiqué des Chemins de fer fédéraux (CFF), le RER transfrontalier desservira 45 gares pour 230 kilomètres de voies, ce qui en fait un réseau régional unique en Europe. Il ira de Coppet, dans le canton de Vaud, à Annecy, Évian-les-Bains ou encore Bellegarde.

Six trains par heure et par sens circuleront en semaine entre Genève et Annemasse en France, indiquent les CFF.

Réduire le trafic routier

Selon ses concepteurs, le Léman Express devrait transporter 50.000 personnes chaque jour et permettre de réduire de 12% le trafic routier dans le canton aux heures de pointe.

Les temps de parcours dans l’agglomération seront également fortement réduits. Ainsi, le trajet Genève-Annemasse ne prendra que 22 minutes contre plus de 50 minutes aujourd’hui.

Pour le professeur Laurent Matthey, de l’université de Genève, cité par Le Temps, grâce à ce nouveau réseau, Genève pourrait ainsi passer de son statut actuel d’agglomération à celui de métropole: «Une identité régionale va s’affirmer. Les gares vont favoriser l’émergence de nouvelles centralités en lien avec l’économie certes, mais aussi potentiellement la culture».

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
Genève, France, chemin de fer, liaisons ferroviaires, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik