Ecoutez Radio Sputnik
    Missile balistique à capacité nucléaire indien Agni III (image d'archives)

    Premier tir de nuit du missile indien à capacité nucléaire Agni-III

    © AFP 2019 Raveendran
    International
    URL courte
    2189
    S'abonner

    L’Inde a pour la première fois mené un test nocturne de son missile à moyenne portée Agni-III capable de porter une ogive nucléaire, selon l’agence Press Trust of India.

    Le premier tir nocturne d’un missile indien Agni-III à capacité nucléaire s’est déroulé samedi 30 novembre, relate l’agence Press Trust of India (PTI) citant des sources militaires.

    Selon l’agence, le missile a été tiré vers 19h20, heure locale, par une rampe de lancement mobile depuis le polygone d’Abdul Karam, sur l'île de Wheeler, située à environ 10 km de la côte orientale de l'Inde, dans le golfe du Bengale.

    Le test a été mené par le commandement des forces stratégiques de l'armée indienne avec le soutien logistique de l'Organisation de recherche et de développement pour la défense (DRDO).

    «Il s'agissait du quatrième tir d’essai d’un missile Agni-III réalisé pour établir la stabilité de ses performances. Pour la première fois, le test s’est déroulé pendant la nuit», a déclaré un représentant de la DRDO.

    Missile Agni-III

    Le missile balistique à propergol solide Agni-III, d’une portée de 3.500 km, équipe déjà l’armée indienne, note PTI.

    Propulsé par un moteur à deux étages, il peut porter une charge militaire de 1,5 tonne protégée par un bouclier thermique en composite de carbone. Le missile est long de 17 mètres et a une masse au décollage de quelque 50 tonnes.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    «Les sanctions US contre le Nord Stream 2 frapperont la souveraineté de l'UE»
    Zemmour jugé en janvier pour des propos sur l'islam et l'immigration
    Tags:
    Orissa, nuit, tir d'essai, Agni-III, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik