International
URL courte
7135
S'abonner

Qualifiant l’algarade du chef de la diplomatie britannique sur la supposée menace russe de «manipulation», l’ambassade de Russie à Londres a constaté avec regret que de telles déclarations étaient loin «d’être bénéfiques» aux relations des deux pays.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, ne fait que manipuler le sujet de «la menace russe» à la veille des élections législatives dans le pays prévues pour le 12 décembre, a déclaré l’ambassade de Russie à Londres, évoquant l’article publié par le ministre dans le quotidien Telegraph et intitulé «La Grande-Bretagne ne pourrait pas affronter Poutine si Jeremy Corbyn était Premier ministre».

«Nous avons affaire à un nouvel exemple de manipulation immédiate du dossier de la supposée "menace russe". Nous comprenons que c’est fait à la veille des élections et du sommet de l’Otan à Londres. De telles publications sont loin d’être bénéfiques aux relations russo-britanniques», a indiqué l’ambassade.

Les diplomates russes ont affirmé que c’est la collaboration avec la Russie qui serait conforme aux intérêts majeurs du Royaume-Uni.

«Les hommes politiques britanniques savent très bien qu’il ne faut pas du tout "affronter" la Russie», ont-ils souligné.

Ils ont estimé dans ce contexte que la coopération pourrait se concentrer notamment sur la lutte contre le terrorisme.

«Laissons maintenant les évaluations aux électeurs britanniques», ont-ils encore noté.

L’ambassade s’est aussi dite «étonnée» que Dominic Raab utilise dans son article le drame du pont de Londres «pour amorcer un nouveau tour de rhétorique négative sur la Russie».

L’attaque terroriste

Un homme avec une ceinture d’explosifs factices a blessé vendredi 29 novembre à l'arme blanche cinq personnes dont deux ont succombé à leurs blessures sur le pont de Londres. Après avoir été stoppé par des passants, il a été abattu par la police.

L’attentat a été revendiqué par le groupe djihadiste Daech*. Identifié comme Usman Khan, l’homme de 28 ans avait été condamné pour des faits de terrorisme en 2012 et avait été libéré en décembre 2018.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéos
Tags:
Dominic Raab, élections législatives, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook