Ecoutez Radio Sputnik
    French President Emmanuel Macron, right, and U.S President Donald Trump thumb up at the Elysee Palace in Paris, Saturday, Nov.10, 2018.

    Trump aurait mal pris les propos de Macron sur «la mort cérébrale de l’Otan»

    © AP Photo / Thibault Camus
    International
    URL courte
    22918
    S'abonner

    Donald Trump a été agacé par la déclaration de son homologue français Emmanuel Macron faisant état d’une «mort cérébrale de l’Otan», selon le site d’information américain Axios. Lors du sommet de l’Otan à venir, il devrait tenter d’en atténuer les effets.

    Une source au sein de l’administration américaine a confié au site Axios que Donald Trump avait été contrarié par la déclaration d’Emmanuel Macron sur «la mort cérébrale de l’Otan».

    Les mérites que s’attribue Trump

    Selon les sources du média, en prévision de la campagne présidentielle de 2020, le Président américain s’attribue d’ores et déjà le mérite d’avoir renforcé l’Otan, d’avoir obtenu une augmentation des dépenses militaires de 130 milliards de dollars de la part des alliés européens et, par conséquent, une diminution de la part américaine du budget de l’Otan. Dans ce contexte, les critiques d’Emmanuel Macron mettent en cause les mérites du Président américain, ce qui ne l’a pas laissé indifférent.

    Qu’attendre du sommet de Londres?

    Lors du sommet de l’Otan des 3 et 4 décembre à Londres, Donald Trump semble vouloir atténuer les effets produits par les déclarations d’Emmanuel Macron et, à cette fin, porter un jugement démesurément positif sur les activités de l’Otan face aux critiques du Président français.

    Selon une source au sein de la Maison-Blanche, Donald Trump prévoit une rencontre séparée avec Emmanuel Macron dans le cadre du sommet de l’Otan.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    OTAN, Emmanuel Macron, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik