International
URL courte
8531
S'abonner

Le prochain volet de négociations sur la Syrie ainsi que la situation dans le nord-est du pays et à Idlib ont été au cœur d’un entretien entre le Président syrien et une délégation russe. Les deux ont jugé nécessaire de «poursuivre la lutte contre le terrorisme» et de couper court aux tentatives d’ingérence «dans le processus pour le faire dévier».

Dans le cadre d’une rencontre, lundi 2 décembre, avec une délégation russe, Bachar el-Assad a examiné les préparatifs du nouveau volet de négociations dans le cadre du mécanisme d'Astana, ainsi que la situation dans le nord-est de son pays et le gouvernorat d’Idlib. Il a déclaré qu’il était inadmissible de transformer ce dernier en refuge de terroristes, a indiqué son service de presse.

«Les deux parties ont confirmé la position commune de la Russie et de la Syrie sur la nécessité de poursuivre la lutte contre le terrorisme et de prévenir le recours des terroristes aux civils en qualité de bouclier humain, en vue de transformer Idlib en repaire de terroristes», a-t-il noté.

Selon le communiqué mis à la disposition de Sputnik, les tirs d’artillerie régulièrement ouverts contre les localités frontalières d’Idlib ont également été évoqués par Bachar el-Assad devant la délégation russe, conduite par le représentant spécial du chef de l’État russe pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev, et qui comprend en outre le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine.

«Poursuivre les consultations»

La rencontre a été également l’occasion d’examiner le processus de règlement politique et les préparatifs du prochain round de négociations.

«Les deux parties sont arrivées à un consensus au sujet de l’importance de poursuivre les consultations et de coordonner la lutte contre les tentatives de certains pays de s’immiscer dans le processus pour le faire dévier de son objectif principal, qui est la réalisation des intérêts du peuple syrien dans la préservation de l’unité territoriale et de la souveraineté de la Syrie.»

Les interlocuteurs se sont aussi penchés sur la situation dans le nord-est de la Syrie et ont souligné que les autorités syriennes se devaient de rétablir leur contrôle sur l’ensemble du territoire, tout en relançant l’activité des institutions publiques du pays.

La prochaine rencontre sur la Syrie se tiendra à Nour-Soultan, au Kazakhstan, les 10 et 11 décembre.

La Syrie en conflit

Le conflit armé en Syrie a éclaté en 2011. La victoire sur Daech* en Syrie et en Irak a été annoncée fin 2017, mais des opérations de nettoyage ont toujours lieu dans certaines régions du pays. L’attention est actuellement focalisée sur le règlement politique, le relèvement de la Syrie et le retour des réfugiés.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
Idlib, situation, rencontre, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook