International
URL courte
12557
S'abonner

Lors d'une conférence de presse pendant le sommet de l'Otan à Londres, le chef de la Maison-Blanche a lancé une pique au Président français, qualifiant l’une des réponses de ce dernier de «meilleure non-réponse».

Une nouvelle prise de bec a eu lieu entre Donald Trump et Emmanuel Macron lors d’une rencontre bilatérale tendue, qui s’est tenue en marge du sommet de l'Otan à Londres.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse commune au sujet des djihadistes étrangers faits prisonniers au cours des combats en Syrie, le Président américain n’a pas résisté à la tentation d’user de sarcasme pour inviter son homologue à accueillir «de charmants combattants étrangers».

«Vous pouvez prendre tous ceux que vous voulez!», a-t-il lancé.

Emmanuel Macron a alors tenu à fournir des explications en appelant à être «sérieux».

«Pour l’instant, l’objectif numéro un, c’est de mettre un terme à la guerre contre le groupe Daech* et le plus grand problème, ce ne sont pas les combattants étrangers, ce sont les combattants du groupe Daech*», a-t-il souligné s’exprimant en anglais et cité par France Info.

Ce à quoi Donald Trump a immédiatement réagi.

«C’est pour ça que c’est un formidable responsable politique, c’est la meilleure non-réponse que j’aie jamais entendue», a-t-il lancé dans un large sourire un peu moqueur.

Évoquant le sujet sensible des ressortissants européens qui combattent avec Daech* en Irak et en Syrie, Donald Trump, qui appelle à les rapatrier, a reproché à son homologue sa position trop floue sur le dossier.

Macron n’en démord pas

Peu avant l’ouverture du sommet à l’occasion du 70e anniversaire de l'Otan, les 3 et 4 décembre à Londres, Donald Trump a vivement critiqué Emmanuel Macron pour avoir parlé d’une «mort cérébrale» de l’Alliance, qualifiant le jugement de «très insultant» et «très méchant».

Toutefois, le Président français a déclaré assumer et maintenir ses propos, qu’il avait formulés dans le contexte de l'offensive lancée par la Turquie dans le nord-est de la Syrie sans consultation de ses alliés.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un Boeing s'écrase en Afghanistan avec plusieurs personnes à son bord
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Tags:
OTAN, sommet, Donald Trump, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik