International
URL courte
20976
S'abonner

Le Président polonais partage le point de vue qu’Emmanuel Macron a exprimé sur le fait que Moscou n’était pas l’adversaire de l’Otan. L’Alliance considère la Russie comme son partenaire et voisin, avec lequel il lui arrive de ne pas s’entendre, a indiqué Andrzej Duda à l’issue du sommet de l’Otan à Londres.

Après la déclaration d’Emmanuel Macron, pour qui la Russie n’est pas ennemie de l’Alliance atlantique à la différence du terrorisme, le Président polonais, Andrzej Duda, a repris les paroles du chef d’État français, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue après la clôture du sommet de l’Otan à Londres, le 4 décembre:

«Pas d’ennemis. Il n’y a aucun ennemi [face à l’Otan, ndlr]. On peut probablement qualifier d’ennemi les organisations non gouvernementales à caractère terroriste qui se permettent d’attaquer des civils et des soldats», a-t-il affirmé, en réponse à la question si la Russie était hostile à l’Otan.

«C’est notre voisin, avec lequel nous ne nous entendons pas dans tous les domaines», a-t-il ajouté.

Selon M.Duda, il est nécessaire de mener des pourparlers avec Moscou en tant que voisin et partenaire.

Cependant, une déclaration adoptée à l’issue du sommet précise que certaines «actions de la Russie représentent une menace pour la sécurité euro-atlantique» et souligne l’émergence d’autres périls.

Anniversaire de l’Alliance

Le sommet correspondant au 70e anniversaire de l’Otan a eu lieu les 3 et 4 décembre dans la capitale britannique, dans un climat particulièrement tendu découlant des récentes déclarations d’Emmanuel Macron quant à l’état de «mort cérébrale» de l’Alliance.

Donald Trump a clairement manifesté son opinion envers ce jugement qu’il qualifie de «très insultant» et «très méchant». D’après lui, «personne n’a plus besoin de l’Otan que la France».

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Un soldat français retrouvé mort au Burkina Faso
Des militaires russes envoyés en Libye? Le Kremlin met les points sur les i
«Scène déchirante»: un chien figé dans de la poix découvert par des enfants en Argentine – images
Tags:
Andrzej Duda, Russie, menace, Emmanuel Macron, OTAN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook