International
URL courte
8655
S'abonner

L’expulsion de deux diplomates de l’ambassade russe en Allemagne dans le cadre d’une enquête sur le meurtre d’un Géorgien cet été à Berlin est une farce, a déclaré à Sputnik le député du Bundestag Robbie Schlund, membre du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Avant la fin de l’enquête, c’est la présomption d’innocence et non un jugement politique partial qui doit prévaloir, a rappelé à Sputnik Robbie Schlund, député qui représente l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) au Bundestag, commentant l’expulsion de deux diplomates de l’ambassade russe en Allemagne dans le cadre d’une enquête sur le meurtre d’un Géorgien cet été à Berlin.

«Au fond, la note verbale présentée à l’ambassadeur de Russie et l’expulsion des diplomates ne sont qu’une farce pure et simple, faute de preuves tangibles d’une implication quelconque de Russes dans le meurtre à Moabit», a poursuivi le parlementaire.

Et d’ajouter que cette démarche de Berlin n’avait sans doute «pas rendu service» à la politique étrangère allemande.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a annoncé ce mercredi 4 décembre sa décision d’expulser deux employés de l'ambassade de Russie à Berlin, déclarés personae non gratae.

D’après le parquet, chargé des affaires d'espionnage, le meurtre de Tornike K., Géorgien issu de la minorité tchétchène du pays, a été commis «soit pour le compte d'entités étatiques de la Fédération russe, soit pour le compte de la République autonome tchétchène».

La réaction de Moscou

La diplomatie russe a déjà qualifié la décision de Berlin concernant ses diplomates d'«inamicale» et d'«infondée». Elle a également jugé «politisée» son attitude dans cette affaire. Par le passé, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a nié à plusieurs reprises l’implication de la Russie dans ce meurtre.

L’ambassadeur de la Russie à Berlin, Sergueï Nechaev, a pour sa part profondément regretté cette décision et insistant sur le fait qu’il n’y avait aucune preuve de l'implication du gouvernement russe dans cet incident.

Meurtre à Berlin

Le 23 août, un Géorgien de 40 ans a été tué de trois balles par une arme équipée d’un silencieux dans le Tiergarten de Berlin. Selon le journal Berliner Kurier, l'homme a été mortellement blessé à la tête. Quelques jours plus tard, la police a arrêté un Russe de 49 ans. Le parquet a déclaré avoir trouvé sur lui l'arme du crime. Le Spiegel, qui cite les enquêteurs, a écrit que le meurtre avait été «planifié et exécuté par des professionnels», soulignant que le commanditaire pouvait être issu soit du monde criminel, soit des renseignements d'un État étranger.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
expulsions, diplomates, Russie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik