International
URL courte
7260
S'abonner

En réaction à l’expulsion de deux diplomates appartenant à l’ambassade de Russie en Allemagne et aux reproches faits aux autorités russes de ne pas coopérer suffisamment, le chef de la diplomatie russe a conseillé à ses partenaires allemands d’user «des canaux spéciaux» de communication.

Le ministre russe des Affaires étrangères a réagi, ce jeudi 5 décembre, aux accusations de Berlin qui a expulsé la veille deux diplomates russes en lien avec le meurtre en août d’un Géorgien en Allemagne. Le gouvernement allemand a justifié sa démarche par le fait que les autorités russes n'avaient pas «suffisamment coopéré» à l'enquête.

Toutefois, selon Sergueï Lavrov, des canaux spéciaux de communication doivent être utilisés entre les autorités des pays concernés par ce genre de situation.

«Nous avons avec l’Allemagne des canaux pour les forces de l’ordre, y compris pour l’examen des questions liées à la violation des lois d’un pays ou de l’autre. Il faut utiliser ces canaux», a déclaré le chef de la diplomatie aux journalistes, après une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l’OSCE à Bratislava.

Ce n’est pas la première fois

Le ministre a comparé ces accusations de la part de l’Allemagne avec celles concernant la chute du Boeing malaisien MH17 dans l’est de l’Ukraine en 2014. Alors, la Russie n’avait même pas été invitée à se joindre au groupe qui avait mené l’enquête.

«Si nos partenaires allemands l’ont pris pour exemple, on n’arrivera probablement à rien avec eux. Et il ne faut probablement pas parler comme ça à quiconque, et surtout pas à la Russie», a précisé Sergueï Lavrov.

Il a tenu à souligner que la quantité et la qualité des faits fournis par la Russie «surpassent toutes les autres contributions que n’importe d’autre a pu apporter dans cette enquête».

Par le passé, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a nié à plusieurs reprises l’implication de la Russie dans ce meurtre. Les dires des journalistes allemands ont été jugés «sans fondement».

Expulsion de diplomates russes

Deux diplomates de l'ambassade de Russie en Allemagne ont été expulsés du pays mercredi 4 décembre. Les autorités allemandes soupçonnent la Russie d’être impliquée dans le meurtre et reprochent aux autorités russes de n'avoir pas «suffisamment coopéré», ce que le Kremlin a officiellement démenti.

Meurtre à Berlin

Un Géorgien de 40 ans a été tué le 23 août de trois balles, à l’aide d’une arme équipée d’un silencieux, dans le Tiergarten de Berlin. Quelques jours plus tard, la police allemande a interpellé le suspect qui a été identifié comme Vadim Sokolov, âgé 49 ans. Le Spiegel, qui avait mené sa propre enquête, a affirmé que le suspect -dont le vrai nom serait Vadim Krasikov- se serait rendu en Allemagne depuis la Russie sous une fausse identité.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
Allemagne, Russie, politique, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik