International
URL courte
1820615
S'abonner

L’armée russe est entrée dans la ville syrienne de Raqqa, considérée pendant plusieurs années comme la «capitale» de Daech*. Ils y distribuent maintenant de l’aide humanitaire.

Les militaires russes sont pour la première fois entrés dans Raqqa, ancienne «capitale» de Daech* entre 2014 et 2017, et ont apporté 2.000 kits alimentaires aux habitants.

Les médecins militaires font partie du groupe et sont prêts à dispenser les soins indispensables à tous ceux qui en ont besoin.

Une ville en proie aux pénuries

Vladimir Varnavski, officier du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflits en Syrie, a raconté aux journalistes que l’infrastructure de Raqqa avait été complètement détruite au cours de l’opération de libération menée par la coalition internationale conduite par les États-Unis.

«Des milliers de civils sont devenus victimes de frappes aériennes et de tirs d’artillerie non ciblés. Dans la ville, les décombres ne sont pas toujours déblayés, le déminage du terrain n’est pas achevé, il y a une pénurie d’eau potable, de médicaments et de vivres», a signalé le militaire.

Libération de Raqqa

Les terroristes de Daech* s’étaient emparés de l’ancienne ville syrienne de Raqqa, chef-lieu du gouvernorat du même nom, au printemps 2013, ce qui avait provoqué l’exode d’au moins 250.000 habitants. En 2014, Raqqa, transformée en citadelle, avait été proclamée capitale du groupe terroriste.

En octobre 2017, la ville a été libérée à l’issue d’une opération que les Forces démocratiques syriennes ont menée pendant plusieurs mois avec le soutien aérien de la coalition internationale. Les bombardements et le pilonnage par les unités kurdes pro-américaines ont complètement détruit Raqqa. La ville n’est toujours pas reconstruite. Le ministère syrien des Affaires étrangères a qualifié de génocide les actions de la coalition lors de cette opération.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
aide humanitaire, Daech, Raqqa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook