International
URL courte
6382
S'abonner

La Grèce a refusé d’extrader vers la France ou les États-Unis le Russe Alexandre Vinnik, interpellé dans ce pays en juillet 2017, selon la déléguée aux droits de l'Homme auprès du Kremlin Tatiana Moskalkova. Une information que l’avocat de M.Vinnik n’a pas confirmée.

La déléguée aux droits de l'Homme auprès du Kremlin, Tatiana Moskalkova, a informé Sputnik de la décision d’Athènes concernant Alexandre Vinnik, dont les États-Unis et la France veulent obtenir l’extradition.

«Selon les dernières informations, la justice grecque a annulé l’extradition de Vinnik vers les États-Unis et la France. Seule la Fédération de Russie reste. En attendant, nous aidons Alexandre par des canaux humanitaires», a précisé Mme Moskalkova.

Elle a ajouté qu’elle entretenait des contacts avec l’avocat d’Alexandre Vinnik et avec son homologue grec Andreas Pottakis.

«Quand Vinnik a arrêté sa grève de la faim, il a fallu toute une série de procédures médicales pour le sortir de cet état et notre contact avec le défenseur des droits grec a joué un rôle positif», a-t-elle raconté. 

L'avocat ne confirme pas 

L’avocat d’Alexandre Vinnik, Timofeï Moussatov, a quant à lui fait savoir qu’il n’avait pas d’informations sur le verdict de la Cour suprême grecque relativement à l’extradition de son client vers les États-Unis ou la France.

«Je ne confirme pas cette information. Même la date de la séance n’est pas encore connue. Elle peut se tenir le 20 décembre», a déclaré à Sputnik Me Moussatov.

Accusations des États-Unis

Durant l’été 2017, Alexandre Vinnik a été arrêté en Grèce où il s’était rendu en vacances avec sa femme et ses enfants. L’arrestation est intervenue à la demande des États-Unis. Washington l’accuse d’avoir violé sa législation: il aurait créé une plate-forme d’échange de cryptomonnaies, BTC-e, sans l’enregistrer conformément aux lois américaines puis s’en serait servi pour blanchir des milliards de dollars d’avoirs criminels.

L’intéressé nie toutes les accusations portées contre lui et reconnaît tout juste avoir prodigué quelques conseils techniques à BTC-e.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
extradition, États-Unis, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook