International
URL courte
16414
S'abonner

Lors d'un procès en Algérie, deux ex-Premiers ministres du Président déchu Abdelaziz Bouteflika ont été condamnés à 12 et 15 ans de prison pour corruption, selon les médias d'État.

Deux anciens Premiers ministres du Président déchu Abdelaziz Bouteflika ont été condamnés pour corruption lors d’un procès en Algérie, relatent des médias d’État.

Un tribunal algérien a prononcé le verdict ce mardi 10 décembre concernant Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

M.Ouyahia a été condamné à 15 ans de prison et 16.000 dollars (14.500 euros) d'amende, et M.Sellal à 12 ans de prison et 8.000 dollars (7.000 euros) d'amende. Ils sont accusés d'abus de pouvoir et de détournement de fonds dans le secteur de la construction automobile.

Condamnation par contumace

Tous deux ont servi sous la longue présidence du Président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika en avril 2019 suite aux manifestations nées entre autres à cause de la corruption des dirigeants du pays.

Les deux ex-chefs du gouvernement étaient jugés avec d'autres anciens dirigeants politiques de haut rang et des grands dirigeants d'entreprises. Abdeslam Bouchouareb, ancien ministre de l'Industrie, en fuite à l'étranger, a lui été condamné par contumace à 20 ans de prison, selon l'agence officielle APS.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
Abdelmalek Sellal, Ahmed Ouyahia, Abdelaziz Bouteflika, justice, corruption, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook